mercredi 16 juin 2010

Virtual gaming, back from 1982

Quand j'étais petit, j'avais le poster d'un film produit par Disney dans ma chambre. Pas deux, un seul. Pas un dessin animé, un film.
Et à ne juger par la chambre de Chuck Bartowski, je n'étais pas le seul.


Adoré par beaucoup de gamers car cristallisant un de leurs fantasmes profonds, TRON permettait d'imaginer qu'on pouvait réellement s'insinuer dans al matrice pour prendre la place des amas de pixels qu'on ne pouvait contrôler que par pad interposé. Et on rêvait tous à l'époque qu'un jour, en lieu et place de 3 pixels perdus, un jeu puisse reprendre les graphismes de ce film pour enfin nous placer dans la peau de Flynn, Tron et consort, face au maitre contrôle principal.

En 2003, les petits gars de Monolith avaient déjà tenté le coup avec un très beau et très amusant TRON 2.0, mais quand le monde de la HD nous ouvre enfin ses portes, on continue d'attendre de plus belle le jour où les light cycles répondront au doigt et à l’œil en nous offrant de véritables impressions de vitesse grisantes et infinies (oui c'est de l’essai de prose de merde).

Ce jour est aujourd'hui à portée de main tandis que le fils de Flynn débarquera à la fin de l'année sur les écrans, histoire de retrouver un paternel ayant préféré la digitalisation au monde réel.

Alors je ne sais pas ce que donnera le jeu en lui-même, il est évidemment trop tôt pour le savoir. Mais au moins, les graphismes de la cinématique en jettent (pour ne pas dire tout simplement qu'ils déchirent du slip). J'étais tombé à la renverse (encore une fois comme beaucoup) en voyant la façon dont les monstres électriques du premier film avaient survécu au lifting forcé d'usage, j'ai désormais hâte de savoir si Tron Legacy, le jeu, réussira là où tant d'adaptations de licences se sont cassées les pixels.
Car s'il y a bien une adaptation qui mérite d'avoir un jeu à la hauteur, c'est bien celle d'un film inspiré par l'univers du jeu.

Non ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

La video ne passe pas sur mon petit tel de merdre ! Gniiiii ! Neeeeeeeeeeeed !

DN./.