jeudi 24 juin 2010

FUTURAMA IS BACK !!

Après une annulation sur la Fox (un exercice de style au combien populaire), après maintes rediffusions, maintes éditions Dvd et 4 téléfilms plus ou moins réussis... Futurama revient. Encore. Youpi.
Suite au succès des 4 direct to Dvd, la série de SF du papa des Simpsons Matt Groening et de son acolyte David X. Cohen démarre en effet sa sixième saison ce soir et c'est cette fois au tour de Comedy central d'accueillir la bête. Une bête qui encore une fois va s'amuser à triturer toutes les couches du politiquement correct.



Chouchoute des ados attardés que nous sommes par rapport aux Simpson pour de nombreuses raisons (le futur, un pote robot, une copine musclée et exotique, des inventions débiles et un héros idiot comme nous, et qui considère chaque bribe de notre culture popcorn comme un héritage inestimable !), Futurama reprend le cours de son périple avec deux épisodes très attendus. Le premier, justement intitulé Rebirth, se charge de jouer la carte du "on a été annulés mais on revient quand même".

"Woooohooooooooooooo"

Un exercice déjà appliqué lors des DTV et qui se décline à toutes les sauces (les héros sont morts eux aussi et renaissent via un bain de cellules souches), mais qui, s'il reste amusant, est loin de nous préparer au festival que nous réserve le second épisode. Intitulé In-A-Gadda-Da-Leela, celui-ci verra nos héros lutter pour sauver la terre d'un engin qui se prend pour familles de France, avant que Leela ne joue à Adam et Eve avec...
Déjanté, enchainant dès l'intro les vannes hilarantes à la vitesse d'un moustique shooté au tabasco, ce second épisode renoue avec les meilleurs moments de la série et laisse espérer une bonne grosse saison (26 épisodes) tout simplement sublime. J'espère simplement que les pertes de vitesse seront brèves et/ou inexistantes, ne serait-ce que pour que la Fox se morde les doigts d'avoir laisser filer la pépite.

Pour le coup, et avant la diffusion, le site de la chaîne nous propose un petit récap des épisodes précédents. Un recap à la Futurama, bien sûr, soit 5 saisons revues par le prisme déformant du cerveau de Zapp Brannigan. Enjoy !


FuturamaThursdays 10pm / 9c
Recap-O-Rama: 5 Seasons in 7 Minutes
www.comedycentral.com
Futurama New EpisodesFuturama New EpisodesUgly Americans

mardi 22 juin 2010

The last Airbender : nouvelles images

Ceux qui me connaissent le savent bien (ceux qui ont lu le dernier Geek le mag aussi), j'adore la série animée Avatar: The Last Airbender. Vu que j'aime bien M. Night Shyamalan également (malgré l'aspect soporifique de Phénomènes et la semi-déception du Village), j'en attends d'autant plus de voir ce que va donner l'adaptation cinématographique de la chose.
 Entre espoir (le monsieur est un fan avoué du D.A.) et couacs annoncés (le choix des acteurs -Dev Patel excepté- et la quasi absence d'humour pour ne parler que de cela), on préfère mettre tous nos deniers dans le panier Scott Pilgrim, même si le choix de Michael Cera dans le rôle titre me reste encore un peu en travers de la gorge (Regardez à nouveau la bande annonce. Y-a-t'il vraiment une once de conviction dans sa voix quand il dit "because I'm in love with her" ?).

Cela étant dit, cela ne m'empêche pas de checker régulièrement le newsfeed de Avatar The Last Airbender afin de voir quelles sont les dernières infos qui transpirent. Aujourd'hui, le site Last Airbender Fans Online à balancé un lien contenant de nouvelles images. On y voit autant le rendu de quelques effets spéciaux que Shyamalan dirigeant ses acteurs. Et encore une fois, ce n'est pas un sentiment clair qui se dégage de ces images, mais  un enthousiasme mêlé d'appréhension.

D'un côté, Appa en pseudo réaliste, Zuko sur son bateau et Aang qui s'entraine, ça le fait plutôt bien. (Cliquez pour agrandir)


De l'autre, le "palais royal" de la nation du feu fait super cheap et Katara a 10 ans. Quand aux armures (principalement les casques) de la-dite armée... voyez par vous même.


Reste quelques jolis shots qui permettent encore une fois d'espérer au moins une poignée de séquences appréciables. Il faudra donc juger sur pièces pour voir si le réalisateur de La jeune fille de l'eau, d'Incassable et du Sixième Sens (tout de même trois très beaux chef-d’œuvres) avait la shneck des grands jours sur le tournage et dans la salle de montage.


Retrouvez l'intégralité de la galerie >Ici<.

Avatar (je n'arrive pas à m'y faire) Le dernier maître de l'air sortira chez nous le 28 Juillet prochain.

lundi 21 juin 2010

Scott Pilgrim Vs The World : LA TRACKLIST !!

Indispensable élément de l'adaptation du comic book Scott Pilgrim au cinoche, la bande son du futur chef d’œuvre (n'ayons pas peur des mots) d'Edgar Wright (la série Spaced, Shaun of the Dead, Hot Fuzz) a enfin été dévoilée par le site Pitchfork.
Au programme, un petit paquet de groupes dont la discographie va inévitablement repasser au premier plan de tous nos mp3 players avant la fin de l'été.


Pêle-mêle on y trouve Beck (qui se charge ici de composer les morceaux du groupe de Scott, les Sex Bob-Omb !), Frank Black et les Rolling Stones aux côtés quelques groupes "un peu" moins connus (T-Rex, Metric, Blood red shoes, the Bluetones...) qui, si leurs tracks cartonnent autant qu'on l'espère, vont eux aussi vite se faire connaitre de l'énorme vague de geeks mordant l'oreiller avec impatience.

Voici la tracklist :
Scott Pilgrim Vs. the World soundtrack:
01 SEX BOB-OMB (Beck): "We Are SEX BOB-OMB"
02 Plumtree: "Scott Pilgrim"
03 Frank Black: "I Heard Ramona Sing"
04 Beachwood Sparks: "By Your Side"
05 Black Lips: "O Katrina!"
06 Crash and the Boys (Broken Social Scene): "I'm So Sad, So Very, Very Sad"
07 Crash and the Boys (Broken Social Scene): "We Hate You Please Die"
08 SEX BOB-OMB (Beck): "Garbage Truck"
09 T. Rex: "Teenage Dream"
10 The Bluetones: "Sleazy Bed Track"
11 Blood Red Shoes: "It's Getting Boring by the Sea"
12 Metric: "Black Sheep"
13 SEX BOB-OMB (Beck): "Threshold"
14 Broken Social Scene: "Anthems for a Seventeen-Year-Old Girl"
15 The Rolling Stones: "Under My Thumb"
16 Beck: "Ramona (Acoustic)"
17 Beck: "Ramona"
18 SEX BOB-OMB (Beck): "Summertime"
19 Brian LeBarton: "Threshold 8 Bit"

Et puis comme je ne m'en lasse pas (et qu'elle a été postée pour accompagner l'article original), voici la bande annonce internationale du film.
Pour mémoire, Scott Pilgrim Vs The World a été repoussé en Octobre chez nous (accessoirement, j'attends encore la traduction française de ce titre, traduction qui ne manquera pas d'être extraordinaire. Au hazard, Scott Pilgrim contre les 7 diaboliques ?). Qui va payer son ticket pour Londres en Août pour aller  voir la chose en temps et en heure ?



Source : Pitchfork

Dofus Arena : comme un air de FF Tactics

Final Fantasy Tactics.  A l'évocation de ce jeu mythique, initialement sorti sur la première Playstation, nombreux sont les joueurs à saliver de nostalgie, se rappelant un challenge vivifiant porté par un gameplay calculé au millimètre. Un challenge qui récompensait la réflexion et l'audace, tandis que chaque décision, chaque choix tactique, qu'il fut d'ordre logistique ou stratégique, avait une influence primordiale sur l'issue de duels fiévreux. FF Tactics, c'est un peu le jeu d'échec des geeks, un jeu où le roi pouvait faire cramer son adversaire et dans lequel les soldats s'alliaient pour enchainer les attaques avec une inventivité machiavélique et des résultats dévastateurs.
C'est porté par l'amour pour FF Tactics que les programmeurs d'Ankama ont continué à développer dans leur coin Dofus Arena, un jeu gratuit axé essentiellement sur le PVP et accessible à tous dès le 21 Juin (oui, c'est aujourd'hui).


De nos jours, impossible de parler de jeu massivement multijoueur en France sans évoquer Dofus, fameux jeu d'Ankama dont l'univers n'a cessé de grandir ces dernières années, tant grâce à l'amour de son public qu'à une formidable avalanche de produits dérivés (du manga au dessin animé en passant par les peluches et autres joyeusetés).
Pourtant, et malgré ce succès fracassant, Dofus est aujourd'hui assez loin de son concept initial. En effet, si ce jeu d'aventure aux millions de joueurs continue encore et toujours de passionner, les instigateurs de la chose avaient au départ une toute autre idée en tête. Quelque chose de plus technique, de plus axé sur le duel entre joueurs. En grands amateurs de Final Fantasy Tactics, les concepteurs du jeu avaient ainsi initialement prévu de lancer leur bébé dans le sillage de cet excellent tactical RPG, ce avant que les souhaits et les demandes de la foule grandissante ne les poussent dans une direction plus scénarisée et plus ouverte. Mais les programmeurs n'ont jamais laissé tomber l'idée de consacrer un jeu exclusivement au PVP (ou player versus player).


C'est ainsi que parallèlement à l'évolution de Dofus s'est dévellopé Dofus Arena. Dans celui-ci, les 24 démons des heures s'amusent à capturer les aventuriers de l'univers de Dofus (Dofus mais aussi les futurs Wakfu et Islands of Wakfu) afin de les faire s'affronter dans des combats d'arène. Ici, le scénario est réduit à son minimum : seuls comptent la stratégie et la customisation de votre équipe avant que vos combats ne décident qui de vous ou de votre adversaire sortira vainqueur du duel.
Via un système de cartes similaire à celui de Battleforge, le joueur est ainsi amené à composer son équipe en disposant d'un capital de départ fixe. Libre à vous de choisir le nombre de combattant de votre équipe (1 à 6) et de leur affecter équipements et sorts divers pour confronter ses stratégies aux autres challengers.
Simple, efficace mais surtout impardonnable, le mode Elite de Dofus Arena  est le résultat de 5 ans d'équilibrage et de bêta tests, destinés à proposer une architecture la plus juste possible afin qu'aucune équipe ne puisse, sur le papier, être plus forte qu'une autre. Tout est disponible dès le départ : ce qui compte, c'est ce qu'on en fait.


Bien sûr, les concepteurs n'ont pas pour vocation de créer un jeu hermétique, seulement accessible à ceux qui ont déjà des centaines d'heures d'expérience derrière eux. Dans cette optique, le mode Evolution peut servir de tutoriel en guidant les novices via un encadrement scénarisé qui va leur permettre de se faire la main. On y retrouve une gestion d'équipe qualifiée de "sportive" par les développeurs : évolution des combattants via un arbre de talents, gestion des blessures d'un combat à l'autre, moral de l'équipe, vieillissement des combattants afin d'éviter d'arriver à un niveau palier où aucune évolution n'est plus possible...  Tout à été fait pour que ce mode soit le plus dynamique possible et ne lasse jamais le joueur.
Dofus Arena intègre également une gestion par palier du niveau des participants (afin de ne pas faire se rencontrer débutants et confirmés), ainsi que l'attribution de "public points" utiles pour définir tant la réputation des équipes que leur place dans un classement continu régulièrement remis à zéro (à priori tous les 6 mois).


Pour ajouter au fun de l'aventure, le côté cross-gaming a lui aussi été étudié histoire que le passage de Dofus/Wakfu à Dofus Arena (et inversement) se fasse le plus simplement du monde et récompense les amateurs. L'organisation de tournois offre par exemple la possibilité de gagner des objets qu'il serait fastidieux de récolter en faisant du "farming" durant plusieurs heures (et qui dirait non à la possibilité de participer à un tournoi au lieu de taper bêtement du monstre des heures durant ?). On parle aussi du développement d'un outil ouvrant al voie à des tournois customisables gérés par les joueurs.

Accompagné d'un nouveau manga dédié, Dofus Arena ne demande donc qu'une chose, qu'on l'essaye (vu qu'il est intégralement gratos). Qui sait ? Peut-être avez-vous trouvé le nouveau truc qui va vous bouffer tout votre temps libre cet été (et au-délà), au moment où tout le monde a déserté World of Warcraft pour partir en vacances !!