jeudi 17 juin 2010

Silent Hill is your prison

Chaque année à l'E3 c'est la même chose. Il y a des licences qui, même si elles viennent de sortir un nouvel opus, sont attendues au tournant. C'est comme ça : beaucoup de gamers dorment mieux la nuit en sachant que leur saga préférée est en train d'accoucher lentement mais sûrement d'un futur bébé. Et bien que "mieux dormir" puisse sembler paradoxal dans l'affaire qui nous concerne aujourd'hui, c'est effectivement le cas pour Silent Hill.


Joie : Konami a révélé son intention d'en sorti un nouveau l'an prochain.
Considéré par la firme comme le numéro 8 de la série (si l'on compte Zero/Origins comme le 5, Homecoming comme le 6 et le Shattered Memories de la Wii, le compte y est), cette future aventure -pour le moment sobrement intitulée Silent Hil tout court- propose cette fois de nous placer dans la peau d'un taulard dont le bus s'est crashé près de la ville maudite.

Comme souvent, on nous promet un retour aux sources niveau gameplay et narration. Et pour une fois, on serait presque tenté de le croire : la première bande-annonce qui aligne en effet des coups de flippe simples mais efficaces au sein d'une atmosphère nous faisant croire que tout peut arriver à n'importe quel moment.
Aura-t-on cette fois droit à un scénario stand alone (ce qui avait fait le succès de Silent Hill 2 ?) ou aura-t-on encore le plaisir de vivre une histoire liée à la création de la ville et à ses mythes (globalement tous les autres opus de la saga) ? Les (nombreuses ?) quêtes annexes promises offriront-elles de véritables changements dans la narration ? La musique X-files-esque du compositeur Daniel Licht (la série Dexter) réussira-t-elle a s'imposer comme un bon palliatif à celle d'Akira Yamaoka ? Enfin, le jeu renouera-t-il vraiment avec l'age d'or de la série ?
Réponse en 2011.

Aucun commentaire: