vendredi 8 octobre 2010

Les Rois de la Suède en live gratuit, c'était hier !

Il en en avait du pipol chatoyant, de la personnalité rutilante, du quidam hypnotisé sur la place des Abbesses hier soir pour le concert gratuit des Rois de la Suède !

ET OUI, Ivan avec un I (le fondateur et ex-chanteur des Fatals Picards pour ceux qui débarquent), Mr Poulpe et François le Ninja Scandinave (du groupe Elista) ont profité de la fête des vendanges qui se tient actuellement à Montmartre pour donner au public parisien fauché un avant goût de ce qui les attend le 2 Novembre prochain. Mais que se passe-t-il ce jour béni me demanderez-vous ? Et bien je vous le donne en milles et en cents, c'est le jour de la sortie dans toutes les bonnes crèmeries du premier double album du groupe ,sobrement intitulé Best Of Vol. 1 (album qui sera dispo également dès le 25 Octobre sur le net). 


Au programme : vannes en délire (certains doivent se souvenir du goût immonde d'amères réglisses proprement dégueulasses) et rencontres franchouillardes avec le public de notre beau pays. 
La délégation en a d'ailleurs profité pour assister à une réunion au sommet avec les représentants politiques de l'ancienne Gaulle, réunion à laquelle a chaleureusement participé monsieur l'ancien ministre Daniel Vaillant, maire du 18ème arrondissement de la capitale, conseiller de Paris et député de la 19e circonscription du pays de la baguette.


C'était aussi une nouvelle fois l'occasion  de juger de visu des super-pouvoirs de Davy Mourier, lui aussi présent, et qui n'a pas hésité à user de sa super-vitesse pour parler aux fans, animer le podium durant les interviews de ses altesses et dédicacer quelques albums. 

Pourtant au courant, le roi Poulpe n'est toujours pas habitué
aux fantastiques capacités  de son extraordinaire ami.

Et bien évidemment, le happening (non-)improvisé s'est terminé par un fabuleux concert (c'est un peu pour ça qu'on étaient là tout de même, les Rois ne déçoivent pas !). Bercé par les ovations d'un public conquis, les rois ont assuré et ont même poussé le vice pour forcer le badaud transit à soutenir le front national durant le hit Socialisme. Le majeur bien tendu, cela s'entend.

Seul point noir personnel à cette manifestation délirante, l'appareil photo que j'avais embarqué ne m'a pas permis de saisir la fraîcheur de la chose en raison d'une luminosité trop maigre. Il faudra donc vous déplacer pour les admirer en live  en banlieue et en province (dates et lieux ici) avant l'explosion prévue  le 3 Décembre prochain au café de la danse à Paris.

D'ici là, mangez des Wasa.
.

Aucun commentaire: